8 mai 2016

Bonne fête des mères, maman

Ce matin, comme tous les matins, j'ai enfilé mes bagues après m'être habillée.
Celle de ma grand-mère paternelle. Aussi celle que mon premier amoureux m'a offerte. Celle que mon chum m'a offerte lors de notre premier réveillon de Noël en 2003. Celle retrouvée de justesse dans un fond de vase lorsque j'ai vidé l'appartement suite au décès de mon père. Et celle de ma mère.

Cette fameuse bague. Je me souviens encore, lorsqu'on a fait une fête surprise pour ses 60 ans. Elle venait tout juste de la recevoir du bijoutier. Cette bague est en fait un précieux mélange de sa bague de mariage, de fiançailles et de la bague de sa propre mère.

Je me souviens encore, lors de ce souper, à quel point elle était fière de porter ce bijou qui représentait tellement pour elle. Ce même soir, elle m'a dit "Tu peux l'admirer tant que tu veux, mais tu ne l'auras pas tant que je serai en vie. Mais après, elle est à toi."

Elle me l'a confiée alors qu'elle était à l'hôpital. Elle avait si peur de la perdre. Je me souviens des larmes dans ses yeux. Elle m'a dit "quand je sortirai d'ici, j'aimerais la ravoir.. en attendant. Je suis encore en vie..."

Cette bague orne mon annulaire droit depuis 10 ans et demi. Chaque jour, et maintenant voisine de la bague de mariage de mon père, elle me suit.

Ce matin, jour de la fête des mères, il me rappelle encore douloureusement qu'elle n'y est plus. Il me reste encore des trucs qui lui ont appartenu, des trucs aussi banals qu'une bouteille de parfum ou de la vaisselle. Avec le temps et le chemin du deuil, certains trucs m'ont quittée. Parce que j'ai réalisé qu'aucun matériel ne me ramènerait la présence réconfortante de ma mère. Ce ne sont que des souvenirs. Son parfum sent encore ce qu'il sentait, alors qu'elle le portait. Et sa bague, que je n'ai jamais osé faire évaluer, vaut de l'or pour moi.

C'est probablement le seul objet d'elle qu'il me restera, éventuellement.

Mais pas le seul souvenir. Et malgré les dix années passées, son absence est toujours cruelle. Mes enfants qui ne l'auront pas vraiment connue. Toutes ces fois où j'aurais eu besoin de l'appeler.

Ma mère était vraiment la personne la plus importante de ma vie. Et même si je sais que ce n'est que du matériel, le don de cette bague m'a confirmée que j'étais aussi sa plus importante personne.

Bonne fête des mères, maman. Parce que tu m'as donné 27 ans de ta maternité et j'en suis chaque jour reconnaissante.

Aucun commentaire: