5 décembre 2008

L'esprit des Fêtes.


Mes Noëls ont changé, avec les années.
avec les chums, les enfants, les amis, les familles......

Ils ont changé, certains ont été inoubliables, d'autres ordinaires.. je me souviens même d'eux affreusement déprimant.. d'un autre déchirant...

Je n'arrive jamais, d'une année à l'autre, à savoir comment je me sens dans le temps des Fêtes.
Je crée une belle magie pour les enfants, j'aime ce temps en famille.
Mais il y manque la petite excitation impatiente que je vivais, avant...

L'attente du réveillon chez ma tante Hélène, où je pouvais aller dormir chez mes cousines, jaser jusqu'à 4h du matin avec ma cousine Caro, regarder le Bye-bye en famille, manger le buffet après. Ce moment où ma petite famille, qui se résumait à moi et mes parents s'élargissait et devenait animée. Ce moment où je voyais des gens que je voyais rarement dans l'année. Où tout arrêtait, où tout sentait différent.
Les décorations que ma mère sortait des boîtes, l'ambiance qu'elle créait et qui me semblait si spéciale. Cette fameuse lumière jaune en bois qu'elle installait au sous-sol, les décos du sapin que je revoyais chaque année et qui me faisaient du bien. Nos traditions, quoique peu nombreuses, qui m'étaient si précieuses...
C'était pas tant pour les cadeaux, je n'étais pas si gâtée. C'était pour le feeling différent. Je crois que mes enfants le vivent, ce feeling différent. Mais en tant qu'adulte, je ne l'ai plus.
Tout ce que je crée, je le fais pour eux. Et je suis certaine que ça fonctionne. Et je suis terriblement heureuse de revivre ça à travers leurs yeux.
Mais ma magie à moi, elle n'y est pas. Mon impatience excitée n'est pas réapparue.
Ma famille est différente,  maintenant. Je suis très choyée d'avoir des Noëls d'enfants par les miens. Mais tante Hélène n'y est plus, le bye bye n'est plus regardé assis entre mes deux cousines à manger des sandwichs et de la bûche. 
Mon père est tristounet, ses yeux ne brillent plus non plus. Les moments sont brefs. Ma mère n'y est plus. Ma famille élargie non plus.

Il reste les moments dans la belle-famille.. magiques pour les enfants qui eux, ont ces moments avec leur cousin et leur cousine.. où ils trépignent d'aller chez grand-papa et grand-maman. 

Ils adorent ce mois de décembre, chaque année encore plus. Et j'en profite à travers eux.

4 commentaires:

La Mère Michèle a dit...

C'est pour celà que les enfants sont si précieux! Pour nous garder en contact avec cette magie qui s'effiloche inévitablement au fil des années qui s'ajoutent... Chaque personne, célébrant noël, retourne à l'intérieur d'elle pour retrouver ses émois d'enfants. Et nos enfants nous font carburer aux leurs, justement! Ils empêchent la vie de devenir trop amère.

Allez, les choses sont en ordre. Noel peut venir. Tes enfants vont emplir ton coeur de joie comme tu empliras les leurs.

Jigé a dit...

Salut et merci du partage. Blog sans prétentio mais avec des obsevations/réflexions intéressantes. Bravo!

C’est par hasard que j’ai atterri sur ton blog. le mien est consacré à la
connaissance de soi
. Si le coeur t'en dit, tu es bienvenue.

La gachette a dit...

ah ma belle Tigrou,
Que tes mots sont beaux et sages... ça ressemble à ça pour moi aussi. Mon père a eut une couple d'incidents de santé dernièrement et ça me fait réaliser à quel point la vie est fragile... il faut profiter pleinement de chaque moment avec ceux qu'on aime et qui bien évidemment un jour ne seront plus là.

J'adore voir les yeux d'Émile briller lorsqu'il voit le père noël ou que nous lisions une histoire sur les rennes, lutins ou fée des étoiles, peu importe - il trippe - il est heureux et nous aussi de vivre de si grandes joies avec lui.

je t'embrasse ma belle
x
Nancy

Kay ;-) a dit...

LA vraie magie de Noel, elle est dans notre coeur...et nous sommes les seuls responsables de ce qu'elle représente...
La magie que tu avais quand tu étais jeune, c'était parce que ta maman l'entretenais..a ton tour d'entretenir celle des enfants, et par le fait meme la tienne
xxx