28 novembre 2008

C'est con.

Je n'ai même pas envie de peser mes mots.
C'est con.
C'est mal fait. C'est fait par un imbécile assis dans son bureau, je ne sais pas.
Il y a sûrement une raison. Mais à part celle de nous empoisonner la vie, présentement, je n'en vois pas d'autres.

Un rapport d'évaluation passe date. Oui, je suis d'accord avec la nécessité de réévaluer.
TOTALEMENT en désaccord avec le fait qu'après 12 mois.. UN AN... on me dise que ma fille entrera à l'école sans "cote".
La cote.. c'est le seul espoir qu'on l'aide vraiment. AVANT que ça dégénère. AVANT qu'elle n'ait pris 4 ans de retard sur les 2 premiers mois de la maternelle.

On me dit que SI on décide de ne pas envoyer Mélina à la prématernelle, son rapport ne sera pas "valide" l'an prochain. Car ça fera + de 12 mois le diagnostic, le jour de son inscription scolaire.
BULL-SHIT!
Ma fille ne sera pas MOINS dyspraxique après 12 mois... C'est pas une pinte de lait qui change de goût après 4 semaines là!!! Oui, son trouble peut s'améliorer... mais.. entre vous et moi, si elle se réveille le matin du premier jour de classe "non-dyspraxique", moi, je vends mon âme à Jean Charest!!

Et parce que certaines personnes (très significatives dans le processus d'intégration scolaire de ma puce) se lancent la balle en disant "ben non c'est ta faute"... Mélina n'a droit qu'à une journée sur 2 de pré-maternelle. Nous remettant en question, ce sera interminable l'adaptation et elle manquera toujours la moitié  des activités/projets/apprentissages... on ne peut quand même pas décider que tout virer de bord pour une journée ne vaut pas la peine. 
Sans la cote, on se tire dans le pied.

C'est à n'y rien comprendre.
On laisserait donc un enfant *qu'on SAIT pourtant handicapé* suivre le parcours normal le temps que tout s'écroule et qu'on demande une évaluation.  Et qu'on se dise que non, il n'arrive juste pas à suivre seul dans un groupe de 25.
Ri-di-cu-le.

L'école à la maison.. j'vous l'ai dit?
Ma Commission Scolaire est "apparemment" pas très friande de ce choix non-conventionnel.
HELLO! Here I come. 
Je ne ferai rien d'anonyme. Juste parce que. Le bien-être de ma fille, c'est moi qui va le gagner. Même si ça prend du sang. Tenez-vous-le-pour-dit!

4 commentaires:

Lily a dit...

Maudit que c'est mal fait...maudit! Ça juste pas de bon sens!!!

Évidemment, ils ne veulent pas qu'on instruise nos enfants à la maison...ce serait en quelque sorte une preuve de l'échec du système scolaire actuelle.

Maudit!!!

Mme Cornue a dit...

tu sais, même sans la nécessité d'un suivi plus serré l'école est vraiment pas géniale. Tsé se battre pour des niaiseries faut encore le faire, alors j'imagine à peine quand c'est vraiment nécessaire...

Je t'encourage vraiment à suivre ta voie, comme tu dis tu n'en seras que gagnante et encore plus ta fille.

Anonyme a dit...

Wow! quel courage! Je n'écris vraiment pas souvent de commentaires, mais là c'est plus fort que moi!
J'ai fait le choix (avec mon conjoint bien sûr!)d'éduquer moi-même mes enfants pour plusieurs raisons et je vous dis que c'est le plus beau projet que je réaliserai probablement dans ma vie! On se bute parfois à des regards un peu "bebête" mais on passe par-dessus assez rapidement... Il existe des groupes de soutien et des forums d'échange pour se sentir moins "isolé".

La Mère Michèle a dit...

Ta fille là, elle va dépasser tes attentes et celle des spécialistes ma chère, c'est écrit dans le ciel. Pourquoi?
Parce que tu crois en elle. C'est ce qui compte. Dans le système scolaire, elle sentira pas qu'on croit en elle. Malheureusement. Mais avec toi à la maison, ce sera très différent.

Je te lève mon chapeau!