18 septembre 2009

J'aime les vendredis...

Ici, à 15h15, commençait un beau weekend de 3 jours. Des élections partielles lundi obligent l'école à fermer ses portes pour la journée, ce qui n'est pas sans me faire plaisir! (pas les élections, mais le congé!)

J'aime les vendredis, pour le sourire fatigué mais heureux de ma doudoune qui débarque de l'autobus et dit "bonne fin de semaine André" à son chauffeur.

J'aime les vendredis pour la boîte à lunch que je lave et range loin sur le comptoir.
J'aime les vendredis pour la vaisselle que je lave et que je n'ai pas à sécher pour y remettre un lunch pour demain.

J'aime les vendredis pour les fous rires de deux enfants contents de se retrouver, libres, à jouer dehors ou à se faire des blagues en coloriant assis à la table de la cuisine.

J'aime les vendredis pour les dodos plus tard, le bain qui s'allonge. Le pyjama confortable, le linge pas sorti pour le lendemain matin.

J'aime les vendredis pour l'option "alarme" que je n'allume pas sur tous les cadrans de la maison.

J'aime les vendredis pour le repas de "touski", qu'on mange, en grand spécial selon notre petite routine, dans le salon en écoutant Toc Toc Toc et Sam Chicotte.

J'aime les vendredis pour les projets du weekend qu'on se fait (ou pas!!) ensemble.

Je me sens bien, complète et sereine quand mes deux enfants sont à la maison. La maison est bien remplie et oui, même si les crises et les chicanes sont plus nombreuses, je sais qu'on est contents de se retrouver!!!

3 commentaires:

Mamanbooh a dit...

C'est si bien dit... Bon week-end à toi et toute ta famille! :-)

Isabelle a dit...

bravo pour ton weekend allongé ! Et c'est donc important le repos pour ces deux journées...

Mamanbooh a dit...

Depuis hier, je médite sur ton texte et je me rends compte que des petits gestes simples nous font tellement de bien.

Tu m'as donnée le goût de passer du temps agréable avec ma famille et on a commencé avec un pique-nique dans le salon ce matin!

Merci encore, grâce à toi, j'apprécie encore plus mon week-end, comme si tu avais remis les choses dans leur contexte, me libérant de mon propre jugement qui me pousse parfois a faire trop.
Jouer dehors, sans routine, être ensemble, aller au parc, c'est parfais! :-)