11 octobre 2011

En congé!!

Je ne sais pas si c'est moi qui vient de le remarquer ou si je fais face à un nombre anormalement élevé de gens fatigués, mais tout cela m'a amenée à une réflexion.

C'est quoi, être "en congé" ?

J'entends mes amies dire "j'ai besoin d'un congé.. je rêve d'une journée de congé... "
Je les entends même dire, lorsque les enfants sont chez papa, ou à l'école, ou chez les grands-parents pour le weekend, qu'elles ne sont pas "vraiment en congé".

J'entends alors.. que le lavage n'arrête jamais.
Qu'elles doivent en profiter pour faire le ménage et l'épicerie.
Qu'elles ont pris un rendez-vous pour ci ou pour ça.

Lorsque les enfants sont là, oh misère, on crie au drame si j'ose dire que le weekend est un beau congé en famille.

Bon. Mettons une chose au clair. Je suis consciente que pour l'instant, je ne travaille pas et donc, je peux tout faire la semaine et profiter de mes weekends un peu plus qu'un parent qui travaille à temps plein. Je le sais, vos weekends sont remplis d'obligations.

Mais....

SIIIIIII on se créait un congé?
Ou mieux.. SIIIIII on changeait notre définition du mot congé?

Ne serions-nous pas un peu moins fatiguées, négatives, déprimées, débordées si on apprenait à profiter de ces moments. Ces moments où le cadran ne sonne pas le matin. Ces moments où on ne panique pas à l'idée d'avoir oublié de mettre un "ice pack" dans la boîte à lunch ou d'avoir retourné le cahier de dictées signé.

Un congé, quelques amies m'ont dit que c'est lorsqu'elles étaient seules et sans aucune obligation. Pour ça, ça prend une gardienne, du temps, un endroit "ailleurs" même peut-être, une organisation d'enfer le reste de la semaine pour tout faire et arrêter l'esprit en paix.

C'est compliqué, non, pour relaxer?

Et SI on choisissait nos batailles le weekend, pour profiter du temps qui passe?
Si on prenait notre vendredi soir, (ou un soir de semaine) seule, par exemple, pour aller faire l'épicerie tranquille.
Si on décidait que le samedi après-midi, on faisait une sortie en famille ou une activité à la maison.

Si une fois de temps en temps, on vivait dans notre maison, sans le bruit de fond du lave-vaisselle, de la laveuse ou de la balayeuse.

Si on apprenait à considérer qu'une journée sans routine, c'est un congé. Non, ce n'est pas une VACANCE. La vie de parent n'arrête pas.
Mais faire les choses à son rythme, choisir des activités qu'on aime, profiter du soleil d'après-midi, lire à 11h un article dans une revue.
Prendre son café en pyjama en feuilletant le journal.
S'étendre sur le divan pendant que les enfants jouent.

Changer la définition de congé, il me semble que c'est déjà reposant.

À trop attendre le moment où on pourra se payer ce weekend de couple dans une auberge pendant que les enfants sont à la maison avec grand-maman qui cuisinera les repas de la semaine et fera notre lavage... pourquoi ne pas relaxer, profiter, vivre ici et là, lentement, plus lentement, et considérer que ça fait du bien?

4 commentaires:

Mamanbooh a dit...

Très intéressant comme réflexion...

Merci! Je partage.

Isabelle a dit...

Ma définition du mot congé ? Je n'en ai pas... peut-être simplement profiter des choses qui passent.

Je pense que ma lecture du livre "Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi" m'influence encore. Car lundi, il faisait beau, c'était le soleil radieux, et nous étions bien contents de prendre une heure pour faire les tâches ménagères de la semaine.

Savoir que je me suis non seulement occupée du bien-être de mes enfants, mais de ce qui m'entoure fait prendre de la valeur aux biens que je possède.

Sans doute que je n'analyse pas trop si je suis en train de me reposer, si je suis en train de profiter de mon weekend. Je vis, c'est tout.

Julie a dit...

Intéressante vision! Pourtant, c'est assez simple de s'organiser pour prendre une période de "vacances" chaque jour. Il s'agit de le décider et de prendre le temps.

Je potine
http://www.la-mere-est-calme.com/2011/10/les-potins-du-dimanche.html
(en ligne dimanche)

Anonyme a dit...

à méditer.
http://www.youtube.com/watch?v=D43a3bOcHG0

;)
isabelle.