19 mars 2013

Mars tremble...

Il y a 2 ans, mars a tremblé, un tremblement de terre très bien ressenti.
Il y a 10 ans, mars a tremblé, un test de grossesse positif, le premier, me nommant "maman".
Il y a 19 ans, mars a tremblé, la mort de ma grand-maman, mon dernier grand-parent.
Il y a 22 ans, mars a tremblé, la mort de mon meilleur ami, à 11 ans, accidentelle. (http://doudouneetcie.blogspot.ca/2011/03/la-terre-tremble-meme-date-20-ans-plus.html)

Le mois de mars remet certaines choses en question. 
Le mois de mars signifie la fin de l'hiver (quoiqu'en congé-tempête aujourd'hui avec les enfants).

Une envie de renouveau. Une envie de tout changer.
Pourtant, mars revient chaque année avec sa même constatation.
On n'est pas là pour rester, on est là pour accomplir.

Mon plus grand accomplissement court, sur 4 petits pieds, grandissant sans cesse.

Ils font le plus grand bordel possible en un temps record, ils laissent des miettes de toast sur la table après le déjeûner, ils laissent une flaque sous le pot de savon dans la salle de bains.
Ils sont incapables de garder leur salle de jeux propre et rangée, ils ont une tonne de livres empilés sur leur table de nuit, ils mettent des Legos sous mes orteils à force d'en faire tout le temps, ils remplissent les murs de dessins colorés. 

Ils savent s'exciter devant un petit rien.
Ils savent s'occuper avec des petits riens, aussi.

La preuve?
Ils jouent à l'hôtel depuis hier soir. 
Pourquoi?
Ils avaient le mot "réception" à étudier dans leur liste de vocabulaire cette semaine. Devinez l'explication que je leur ai donnée ?

Des petites choses toutes simples.
Même quand tout tremble. Eux, ils ont les pieds ancrés dans la vraie vie. Et ils accomplissent à fond!

CRÉDIT PHOTO: Annie Garofano, photographe.

5 commentaires:

Looange a dit...

J'en ai une du mois de mars :) Ils sont beaux tes enfants !

Loreli a dit...

merci Looange ;) Bonne fête à a ta fille :)

La Belle a dit...

Ils sont magnifiques :-)

Loreli a dit...

Merci :)

Francofun a dit...

Des beaux cocos que j'aime, en plus :-)!

C'est vrai que les enfants ont la capacité de toujours avancer malgré ce qui arrive... alors que nous, les adultes, on fige souvent...