25 mars 2013

Motivation et tâches

Avec une grande fille dyspraxique, autiste et TDAh, j'ai dû faire plusieurs adaptations dans la maison.
Depuis quelques mois, j'ai un doute grandissant que fiston, bientôt 8 ans, souffre aussi d'un TDAH.
Pour l'instant, il performe excessivement bien à l'école, alors je ne pousse pas les évaluations, mais je sais que ça commence à le déranger pour son organisation personnelle à la maison.

Après de multiples tableaux de pictogrammes pour les routines, de calendriers, de chemin des récompenses... Je dois continuer à ajuster.
Une technique ne fonctionne pas très longtemps et si en plus elle demande trop de travail, on l'abandonnera plus vite qu'elle ne cessera d'être efficace.

J'ai donc développé une nouvelle façon de motiver les enfants à faire leurs petites tâches et à devenir autonomes face à leurs responsabilités.

À noter, j'ai commencé petit, pour m'assurer de bien ancrer le processus et leur faire vivre des succès.

Voici donc un des deux tableaux:

Ça, c'est la feuille des tâches obligatoires quotidiennes.
Les enfants se relaient pour nourrir et donner de l'eau aux chiens, ils doivent s'occuper de leurs vêtements/sacs dans l'entrée, ne pas laisser traîner leur boîte à lunch et ramasser leur table au complet.
Ce sont des tâches qu'ils sont habitués de faire.
Le défi? Le faire et venir eux-mêmes cocher leur feuille.
Ça, c'est la portion : je développe ton autonomie et ton sens des responsabilités.
Si les 5 cases ne sont pas cochées lorsqu'ils vont se coucher, je ne donne PAS les 50$.
(À noter, ce ne sont pas des vrais dollars. J'utilise de l'argent Monopoly!! ... à élaborer plus bas)

Ils ont chacun leur feuille de tâches obligatoires, mais ils ont aussi une feuille bonus, sur laquelle j'ai inscrit quelques tâches que j'apprécie qu'ils fassent, qui ne font pas encore partie officiellement de leur routine et que je veux motiver à les intégrer.

La partie la plus difficile pour ma fille? S'assurer de cocher ses cases. À la fin de la journée ses tâches sont toujours faites, mais le tableau reste parfois à demi rempli. Elle y travaille fort.
Pour l'instant, Raphaël, ça va bien! J'augmenterai bientôt le nombre, pour lui.

Les dollars Monopoly ainsi ramassés s'accumulent et leur servent à magasiner dans le "magasin des privilèges".
Premièrement, en utilisant de l'argent, on travaille les additions chaque fois qu'ils veulent compter leur total. Additionner les 1-5-10-20-50-100-500$... pas facile pour ma belle. Raphaël est capable et il adore faire des paquets de "petit argent" pour avoir un plus gros billet.
"Maman, tu m'échanges mon 50, mes deux 20 et mes deux 5 pour un 100$, svp?".

Ensuite, ils choisissent s'ils veulent des petites récompenses plus souvent ou des grosses récompenses moins souvent.
Le prix des privilèges va de 200$ à 1500$.
Mélina apprécie en acheter souvent. Raphaël se fait parfois des défis et en amasse beaucoup pour avoir un gros privilège.

Des exemples de privilèges? (la majorité ne coûte rien ou pratiquement rien).

-Jouer 1h à la Wii.
-Avoir un congé de tâches pour la journée.
-Jouer 30 minutes sur le téléphone de maman.
-Se coucher 15 minutes plus tard.
-Commencer son dodo dans le lit des parents.
-Faire un cinéma-maison à ton goût.
-Piger dans le sac à surprises.

Il y a de grands privilèges (très coûteux), comme aller déjeûner au resto avec un parent, un budget de 20$ pour un jouet au magasin, louer un jeu de Wii pour la fin de semaine...

Voici donc le système en cours, chez nous, ces temps-ci.
On travaille les mathématiques, la responsabilisation, l'autonomie, le sens de l'économie, la persévérance, l'entraide...

Ça vous inspire?

4 commentaires:

La Belle a dit...

Certainement que ça m'inspire!
Mes enfants sont jeunes, mais mon fils commence dans quelques mois la maternelle alors je veux instaurer un système :-)

J'adore l'idée!

Francofun a dit...

Ouep, ça m'inspire! Ça pourrait peut-être motiver mon fou des légos à s'activer le popotin!!! Mais bon, pas certaine qu'à l'orée de l'adolescence ce soit winner...

Unknown a dit...

Au lieu d'utiliser de l'argent de monopoly, prévoyez un montant par semaine que vous lui donnerez. L'adolescent sera plus motivé ainsi...

Sonia Pelletier a dit...

Au lieu d'utiliser de l'argent de monopoly, prévoyez un montant par semaine que vous lui donnerez. L'adolescent sera plus motivé ainsi...