4 août 2013

Les petits bonheurs ne grandissent pas...

J'ai toujours misé sur les petits bonheurs chez moi.
Pas les bonheurs qui coûtent des gros sous... Ceux qui font plaisir et qui se font avec pratiquement rien.
Pas parce qu'on est pauvres, ni parce qu'on prône la simplicité volontaire.
Simplement parce que je sais qu'on peut apprendre beaucoup de cette façon de faire.

Je vois souvent des enfants, déçus, devant de grandes choses.
Des enfants qui en demandent encore plus, une fois l'activité finie, parce que le lendemain doit être aussi grandiose et le surlendemain aussi.
Des enfants qui ne savent plus apprécier les petites choses et qui en vieillissant, coûtent de plus en plus cher à combler aux parents qui sont de plus en plus à bout de souffle de jouer au G.O., de sortir les sous chaque fois que les enfants s'ennuient et qui n'en peuvent plus de trouver toujours plus grand, plus cool, plus loin, plus cher...

Mes enfants ne sont pas comme ça.
Quand je fais le bilan avec eux, par exemple des vacances de Noël, leurs meilleurs souvenirs sont souvent reliés aux gens qu'on a vu, aux petits plaisirs qu'on s'est accordé, aux bricolages qu'on a mis partout, bien plus qu'aux biens matériels... Ils se souviennent des recettes qu'on fait année après année et leur gros hit, le buffet du réveillon à 4, dans notre salon!!

Même constat avec l'été, avec les vacances.
Les petites choses les rendent grandement heureux.

Au début de l'été, je leur ai donné chacun une feuille et je leur ai dit d'écrire leurs "rêves de vacances".
Seule consigne? Ne pas écrire Walt Disney.

Je m'attendais à tout. Mais je m'attendais surtout à ce qu'ils m'ont ramené.

-Aller aux jeux d'eau
-Faire un pique-nique
-Se coucher tard
-Aller se baigner chez pleins d'amis
-Écouter des films dehors
-Faire du vélo
(...)

Pas grandiose, hein? Et c'est ce qu'ils désirent. On est le 4 août et déjà, ils me disent que leur été était VRAIMENT cool et à leur goût! Combien de sorties coûteuses on a fait? Zéro!

Oh, bien sûr, on est allés à la piscine municipale quelques fois (ça coûte 2$ par personne). On a fait des dizaines d'activités déjà et pourtant, mon porte-feuille ne crie pas famine et ma voiture n'a pas visité souvent la station-service.

Alors quand j'ai demandé à mes enfants...
"Si je vous dis... ne pensez pas au prix et dites-moi quelle grosse sortie vous adoreriez faire?"

Vous pensez que j'ai été surprise qu'ils me disent "aller dormir chez grand-maman" et "aller chez ma tante se baigner" ou encore "aller au parc en famille" ?

Au début oui. Mais à bien y penser, non. Leurs petits bonheurs ne grandissent pas. Eux oui.
Ils aiment encore ces petits plaisirs, ils savent apprécier les petites choses qui sont grandes dans leurs souvenirs et dans leur coeur.

Ils sont fous de joie lorsque je mets les chaises longues de la cour dans le salon, avec des doudous et qu'on écoute un film tard le soir, comme si on était au cinéma plein air qui a été annulé à cause de la pluie.
Ils sont excités quand je sors les sleeping bags dehors et qu'ils peuvent amener les jouets qu'ils veulent pour jouer sous les arbres.
Ils adorent aller se baigner chez des amis, même après le souper, même si l'eau est trop froide et que personne ne sait vraiment quelle heure il est.
Ils sont heureux lorsqu'on fait un feu dans la cour et qu'ils peuvent se mettre en pyjama pour le regarder.
Ils rigolent comme des fous quand je décrète qu'on peut bien jouer une partie de Monopoly à 21h, qu'on peut souper devant la télé, qu'on va passer la journée dans un festival et qu'il y aura des jeux gonflables et des animaux, qu'on arrête au Tim pour un café et qu'ils peuvent se prendre une limonade glacée ou un jus de pomme et une boîte de TimBits !!

Leurs bonheurs ne grandissent pas aussi vite qu'eux.
J'aime tellement voir encore leurs yeux briller devant tout ça...

3 commentaires:

Francofun a dit...

Ici, on est sur le bord de la mer et je te dirais que le bonheur est total - jouer dans l'eau, avec les crabes, chercher des sea glass, faire des structures avec des bouts de bois... et surtout - vivre dans la maison des cousines! Tu as raison, y'a plein des bonheurs qui ne s'achètent pas... Et être un parent créateur de souvenirs, c'est une grande réussite! On se voit bientôt!

Loreli Berthiaume a dit...

:)

Loreli Berthiaume a dit...

:)