23 novembre 2009

Avez-vous vécu?

Des fois, j'entends autour de moi des commentaires de parents sur "leur vie d'avant"... le "avant d'avoir des enfants"...

Je ne sais pas si j'ai l'impression d'avoir vécu "2" vies. Celle que j'ai présentement n'est que la continuité de celle sans enfant que j'ai menée jusqu'à 24 ans... C'est la vie que je voulais...

J'ai eu Mélina à 24 ans. Quand je regarde des gens de mon âge, aujourd'hui, sans enfant, qui voyagent, sortent, vivent en couple depuis des années, se sont achetés une maison, bien décorée et sans traînerie (hum!)... J'ai l'impression que leur vie est bien différente de la mienne. Alors que, si je m'attardais à chaque personne que je connais, personne n'a la même que moi.. M'enfin, j'ai bien l'impression que ce sont deux mondes très distincts, le "avec" ou "sans" enfant.

Je comprends les choix. Je voulais mes enfants jeune, pour des raisons que je ne connais pas très bien, mais c'est ce que je voulais. Parce que j'avais hâte, j'imagine, d'être une maman. Je comprends très bien qu'on puisse vouloir attendre plusieurs années, selon les études, le boulot, la situation financière ou sentimentale. Je sais aussi que derrières certaines de ces vies se cachent probablement une infertilité bien vilaine qui empêche les rêves de se réaliser.

Et parfois, je me demande "ai-je assez vécu, "avant" ?".
J'ai voyagé, un peu. J'ai étudié, travaillé. Mangé dans des restos, passé des nuits debout. J'ai occupé mes fins de semaine juste pour moi! J'ai fait des activités de grands.
Mais... mon manque n'est pas tant dans ma vie à MOI.. mais dans notre vie à nous. Je suis tombée enceinte vite et même si je tente de me rappeler, les souvenirs de "nous" sont peu nombreux. Bien rapidement la bédaine a tout changé. Elle a imposé des nuits stables, une réorganisation de l'horaire, des sacrifices financiers, une planification de logement, etc.

Chéri et moi parlons parfois de nos projets "d'après". Quand les enfants seront grands. Avec ou sans eux, on parle de certaines choses. Je n'ai aucun regret, mais il me manque parfois du vécu de couple. On a si peu cherché comment occuper nos congés ensemble. Nous sommes devenus une famille, immédiatement.

Je sais que l'amour y est et qu'on n'est pas ensemble que pour les enfants. Je sais qu'un jour, on sera heureux de constater qu'on se retrouve entre adultes pour un weekend complet. Je me doute bien qu'on saura comment le meubler.
Je n'ai pas hâte que mes enfants grandissent et nous laissent cette liberté et malgré tout, parfois, je me surprends à y rêver...

Peut-être suis-je juste dûe pour un weekend d'amoureux avec mon chum??
Après 7 ans, pensez-vous qu'on le mérite?
Si Père Noël existait vraiment.........................

6 commentaires:

Claude-Anne a dit...

Je vous souhaite un bon 2-3 jours en amoureux. Je sais combien c'est bénéfique. Et oui, vous le méritez!!

Mamanbooh a dit...

Mais certainement! Vous êtes dus pour un congé bien mérité.

Vous n'êtes pas moins des bons parents pour autant. Au contraire... Plus forte sera votre équipe, plus complice sera votre couple et plus heureuse sera toute la petite famille.

J'espère vraiment que le Père Noël existe (avez-vous de la famille qui pourrait vous offrir ce précieux cadeau?) pour vous deux.

Et pour les enfants, cela sera aussi une bonne expérience, de voir que maman peut partir quelques heures (jours?) et surtout revenir!

Si je pouvais, c'est moi qui vous ferais ce beau cadeau... En attendant, je vais te titillier pour des sorties de mamans!!!

Isabelle a dit...

Comme le dit une super amie, il faut prendre soin de nous avant qu'on puisse prendre soin des autres.

Je vous souhaite moi aussi une petite escapade. J'espère qu'un lutin est à l'écoute... !

Ginger a dit...

Je crois que c'est personnel a chacun. C'est pas mal de vouloir être seule avec son chum. On a quand même été un couple avant d'avoir des enfants. Ici, chummy était prêt a avoir des enfants, mais trouvait ça trop tôt, il voulait que l'on profite du nous avant...Mais je l'avais tellement dans les trippes que je l'ai convaincue...Mais ça prit 14 mois pour que je tombe enceinte de Maïté, ce qui a laissée en masse de palce au ''nous''.

Marie l'urbaine a dit...

Question super intéressante que je me pose souvent, même si mon histoire de couple est différente de la tienne : une de nos passions communes était les voyages donc nous nous étions promis d'attendre mes 30 ans avant de fonder une famille (pourtant nous avions hâte, mais étions prêts à attendre !)... alors qu'on s'est connus quand j'en avais 18 !!! On en a voyagé un coup, en 12 ans, du Sri Lanka à l'Équateur en passant par la Syrie ! Et on en a laissé traîné, de la vaisselle sale, et commandé de la pizz, et et !

En fait l'effet est semblable (ou très différent ? Tu me diras) : le choc a été énorme à l'arrivée de notre fis car nous avions eu toutes ces années pour écouter des films toute la fin de semaine, aller au cinoche, au resto, jusqu'à plus soif... D'un coup, nous ne dormions plus, mais pour d'autres raisons !!! Nous ressentons parfois le besoin de faire une petite escapade ensemble. Nous avons attendu "longtemps" : une sortie de 24h quand Léonard a eu 15 mois, une de 48 h quand il a eu presque 4 ans et un premier 5 jours alors qu'il avait 4 ans et demi. Depuis j'ai connu des couples qui partaient une semaine alors que leur petite avait 8 mois... ça m'a permis de relativiser !

Mais le plus gros choc... C'est d,avoir peur d'exploser de bonheur tellement on l'aime notre garçon ! :) Né le même jour, la même année, que le vôtre ! :)

Marie l'urbaine a dit...

Isabelle, est-ce moi l'amie qui dit qu'il faut prendre soin de nous avant de prendre soin des autres ? La fameuse consigne des masques à oxygène dans les avions qu'on doit se mettre avant d'en mettre aux autres autour de nous ? :)