9 novembre 2013

Avez-vous.. ?

Avez-vous à vous préoccuper de laver certains morceaux de vaisselle, le soir, pour vous assurer que même si vous ne partez pas le lave-vaisselle, ceux-ci seront prêts pour le déjeûner (faute de quoi, vous vivrez un drame national)?

Avez-vous à parler avec des lettres qui, mises ensemble, ne font aucun sens et qu'on doit prononcer séparément?

Avez-vous à vous assurer qu'en plus du temps des devoirs, vous avez à vous garder du temps pour tous les exercices recommandés?

Avez-vous à faire votre épicerie en considérant, en plus des goûts de tout un chacun dans la famille et des spéciaux des circulaires, les intolérances, les allergies et les malaises bucaux provoqués par certaines textures?

Avez-vous à vous lever plus tôt le matin, non pas pour être prêt et frais et dispo pour les enfants, mais pour éviter une crise si vous arrivez au grille-pain en même temps qu'un enfant?

Avez-vous à sacrifier votre peinture parce que vous avez accroché tellement de trucs avec de la gommette, du papier collant et des punaises que votre maison ressemble à une classe bien organisée ou à un local de stimulation?

Savez-vous à quoi ça sert, des pictos? Un Time Timer? Un lézard lourd? Un miroir près de la table de travail? Un tangle? Un chewy?

Savez-vous ce que veulent dire les lettres TDAH? TSA? TED? TAC? TOC? TAG ?

Savez-vous ce que c'est, une cote scolaire?

Connaissez-vous DIMOS?

Savez-vous comment faire entrer dans votre calendrier, non pas seulement un rendez-vous annuel chez le pédiatre et un bi-annuel chez le dentiste, mais 3 rendez-vous hebdomadaires chez différents spécialistes, 3-4 rendez-vous annuels chez le pédiatre et tout autant de rencontres avec l'école?

D'ailleurs, sauriez-vous me dire ce que fait exactement une ergothérapeute? Une neuropsychologue? Une éducatrice spécialisée? Une orthophoniste? Un psychiatre? Une physiothérapeute?

Connaissez-vous Padovan?

Avez-vous à vous inquiéter non pas de l'apparition des règles et de la puberté chez votre fille, mais du fait qu'elle sera physiquement incapable de changer sa serviette sanitaire ou de gérer ses cycles?

Avez-vous déjà fait une demande écrite au gouvernement qui refuse de vous aider, pendant que votre enfant hurle sa vie parce que son chandail a une étiquette ou parce que vous avez changé la plante de place dans le salon, tout en sachant qu'ils vous diront encore "non, votre enfant ne répond pas aux critères".

Avez-vous déjà été face à une équipe multidisciplinaire et une boîte de mouchoirs?

Vous êtes-vous déjà questionnés, chez Canadian Tire ou autres, devant les vélos, sur le pourquoi ils n'en font pas des plus grands avec des petites roues, parce que votre enfant vous arrive aux épaules, mais ne peut pédaler à 2 roues encore?

Avez-vous déjà remarqué que les souliers à velcro ont souvent Dora ou Spiderman dessus, et qu'à 10 ans, ce n'est plus approprié?

Connaissez-vous des parents d'enfants différents ou en êtes-vous un ?

Je ne veux pas de votre pitié. Jamais. Je ne cherche pas à me faire plaindre. Jamais.
Mais ne me dites pas que vous comprenez parce que vous avez aussi des enfants. Jamais.

Parce qu'il y a une sous-réalité sur laquelle vous ne mettrez jamais la main, si vous ne savez pas.
Et elle peut être très sombre, lorsqu'on l'ajoute à votre réalité de parent que l'on vit aussi, en plus!

Mes oreilles seront par contre toujours disponibles pour vos bobos ou vos bons coups. Je ne suis plus fermée à ça. Alors de grâce, ne me dites pas non plus "je me plains pour rien, hein, si je compare".
Chacun. Sa. Réalité. :)




5 commentaires:

La Belle a dit...

J'aurai tellement aimé lire ceci il y a quelques années.

Une personne m'avait dit à ce moment là que chacun avait "droit à sa fin du monde". Sans le savoir, elle m'avait aider à traverser un passage difficile de ma vie alors je me disais à tort que je ne pouvais pas me plaindre étant donné que j'avais deux enfants en santé.

Loreli Berthiaume a dit...

Chacun a droit à sa fin du monde. TELLEMENT d'accord :)

Anonyme a dit...

En plein dans le mille,,,Je suis une de celles qui annoncent les mauvaises nouvelles en équipe, avec la boîte de mouchoirs, et aussi une maman-presque-thérapeute qui stimule, adapte et réadapte. j'aurais jamais pensé devoir décomposer des tâches comme attacher un bouton ou se laver à la débarbouillette en micro-étapes répétés et ré-répétées. J'avais jamais pensé que s'habiller à l'endroit pouvait être un défi pou un enfant de 6 ans. J'avais jamais pensé que le parent était autant porteur de la réadaptation de son enfant.

Francofun a dit...

Tout le monde vit sa propre réalité et s'y adapte à sa façon... Et oui, on vit plusieurs fin du monde dans notre vie... malheureusement... quoique on en tire toujours un peu de positif au final...

Carole a dit...

Je peux repondre oui a 99% de vos question... Je peux dire ..je comprend.. Et en même temps je ne le peux pas. Nos réalités sont différentes mais le fonds est trop vrai. Le travail, les rendez vous l école... Et les hospitalisations qu'on redoute à chaque nez qui coule. Courage ne lachez pas. Et au besoin défoulez vous. Vous écrivez bien votre réalité.. Qui est aussi la notre

Carole bolduc