24 septembre 2010

Des amis..

J'ai eu grosso modo le même groupe d'amis pendant tout mon secondaire. Quelques-uns se sont greffés pendant les 5 années, il y a eu une base qui s'est établie dès le secondaire 1. Tous mes amis du primaire allaient à une autre école, je commençais à zéro!

De ces amis-là, aujourd'hui, je n'en vois qu'un seul.
J'en croise d'autres ici et là ou on se jase sur Facebook. Ce n'est pas pareil.

Par la suite, au Cégep, quelques amitiés. Il y a bien 1-2 amis que j'ai revu après, mais 10 ans plus tard, il ne reste que des contacts sur Facebook ou des courriels ici et là.

De mon travail, avant d'être une maman, il ne me reste rien. Contacts Facebook, mais... L'amie qu'il me restait, la vie a creusé un gros fossé entre nous. Fossé dont j'ignore la cause mais qui s'est agrandi avec les années et je crois qu'autant elle que moi ne savons plus comment le traverser pour reprendre un vrai contact.

Pourtant, ma vie est pleine d'amis.
Je dois dire merci à l'Internet. Avec les années de nouvelle maman, j'ai fréquenté quelques forums, puis un blog, puis ci, puis ça. Mes nouvelles amitiés sont venues comme ça.

J'ai d'abord rencontré Constance, Catherine, Caroline, puis Nancy. Puis un autre forum, j'y ai rencontré Marilou, Véro, Marie-Claude, la Fée Clochette (pour son anonymat), Annie, Éloïse. Un autre forum où, en cherchant une chaise berçante et en trouvant une petite annonce pour une à vendre tout en constatant que la fille qui la vendait restait au coin de ma rue, j'y ai rencontré mon amie Mélanie.
Et de mon blog et de mes contacts "dyspraxie", j'ai rencontré Isabelle, Julie et Josée, toutes dans des drôles de circonstances, mais qui me confirment bien qu'on devait un jour se rencontrer.

Toutes ces amies (et j'en oublie peut-être?) sont nouvelles dans ma vie et pourtant, je n'ai pas l'impression de les connaître depuis peu. Elles ne m'ont pas connue dans ma vie "avant-maman" et on a l'impression de se connaître depuis toujours!

J'ai mon amie d'enfance, que je vois encore. Parce qu'avoir connu quelqu'un aux couches et la côtoyer encore passé 30 ans, je crois que ça "scelle le deal" pour la vie!! Elle, elle me connaît d'avant. Elle m'a vue évoluer, elle sait ce que j'ai vécu avant. Elle a connu ma famille, j'ai connu la sienne. Ce n'est pas nécessairement ma "plus proche amie" du moment, mais c'est certainement celle qu'un jour, je dirai qu'elle a été mon amie pour la vie.

Parfois, je réfléchis à toutes ces amitiés. Je nous regarde, moi, mon chum, ma petite famille. Et je regarde la vie de mes amies. Je constate qu'aucune n'a une vie vraiment pareille à la mienne, un couple comme le mien ou n'est vraiment comme moi. Chacune a une portion de ce que je suis, en tant que femme, couple ou famille. Mais il n'y a personne dans nos amis de qui je peux dire "on se ressemble vraiment trop!".

Sur le coup, ça m'a troublée. Mais en y pensant bien, c'est bien comme ça aussi. On se complète, on se permet de voir autre chose et on a un vécu différent.

Est-ce que ces amitiés dureront longtemps? Je n'en sais rien. Je l'espère donc, parce que je les aime toutes vraiment beaucoup! Mais le jour où on ne s'apportera plus rien, j'imagine qu'un fossé se creusera aussi. Je ne sais pas si celui-là, je l'aurai vu venir. Mais je crois que la vie a des cycles qu'il faut respecter.

En attendant, je me trouve VRAIMENT bien entourée! Merci d'être là, toutes!

5 commentaires:

Mymybelle a dit...

Je vis plus ou moins la même chose que toi. Du secondaire, la seule personne que je vois régulièrement, c'est mon chum! ;P J'ai 1 amie qui me contacte de temps en temps mais pas plus. Toutes mes autres amies viennent soit de mon cours professionnel, soit des rencontre de maman que j'ai fait dernièrement.

C'est merveilleux d'avoir des enfants mais ça viens littéralement changer nos relations d'amitié. Mes plus proches amis ont eux aussi des enfants. C'est triste mais c'est comme ça.....

Mamanbooh a dit...

Bravo pour ta décoration automnale! C'est très joli.

Je me sens privilégiée parce que je fais partie de ces nouvelles amitiés...

Avec internet et les blogues, on rencontre parfois des filles avec qui nous avons vraiment un bout de chemin à faire, plein de points en communs, etc...

il y aussi d'autres personnes que le seul lien qui nous unit est cette amitié, des fois c'est assez, d'autres fois, pas.

Dysprapoule a dit...

Tu le mentionnes bien, c'est souvent cyclique...

Les amis que j'avais avant d'avoir des enfants, qui n'ont pas suivis cette même route, je les ai perdu dans un tournant de ma vie.

Les amis qui ne m'apportaient que négatif ou que je traînais comme des boulets depuis des années, je les ai égarés intentionnellement pour me protéger.

Aujourd'hui à 32 ans, j'ai choisi les gens qui meublent mon entourage ( je dis meublent parce qu'ils sont là, même si parfois récente, je sens une amitié solides et bien choisis!) Ils m'apportent et que je peux leurs apporter, c'est une relation saine et zen.

La sagesse d'une vie, elle se voit souvent par ses amitiés...

Merci de me faire une petite place dans ta vie, je me sens privilégiée de t'avoir croisé sur ma route ;)

Francofun a dit...

Tu as raison, je serai toujours ton amie...

Et même en étant des périodes sans se voir, je pense que tu sais que tu peux compter sur moi...

Iyana a dit...

J't'aime mon amie, tu me manques tellement...