17 juin 2013

Je n'en ai pas parlé...

Je ne vous ai pas parlé de la fête des Pères...
C'était hier.
Mais pourtant, c'était il y a si longtemps.

Un temps où je bricolais une carte.
Un temps où je dessinais moi aussi une cravate, alors que je trouvais que celles que portaient mon père ne fitaient jamais avec ses vêtements.
Un temps où j'achetais .. je ne sais même plus quoi.

Hier, j'ai regardé les enfants célébrer leur papa.
Détachée.
Contrairement aux autres années.

J'ai choisi un excellent papa pour mes enfants. Chaque jour, je suis excessivement fière et heureuse d'être embarquée sur ce bateau avec lui. Dans 10-20-40 ans, mes enfants pourront jeter un regard positif et tendre sur le père qu'ils ont eu.

Je n'ai jamais fêté fort ces "jours spéciaux". Parce que ça, ça se fête à l'année. Parce qu'un père (ou une mère), c'est de service 365 jours par année. 24h sur 24. Je souligne évidemment ce jour spécial, mais j'ai toujours trouvé que c'était la qualité à l'année qui comptait.

Hier, c'était la fête des pères.
Hier, je n'avais plus de père.

Je suis orpheline.
De père et de mère.

Avant-hier, j'ai passé la nuit à marcher pour eux et pour tous ceux qui se sont battus, se battent ou se battront contre le cancer.


J'ai marché parce que depuis 2 semaines, le soleil se lève chaque matin et je tente de faire comme si la vie continue.
Parce que la fête des pères est arrivée, parce que toutes les compagnies nous ont attaqués de publicités pour ci et ça pour papa, parce que les enfants ont tous bricolé quelque chose pour leur papa chéri.

Moi, pour mon papa, j'ai marché.
Et pour maman aussi.

Et quand j'ai allumé leur lampion, quand j'ai vu leurs deux noms, j'ai su.
Ils étaient réunis, j'étais seule.

Je ne fêterai plus mon père, ni ma mère.
Je célèbrerai par contre chaque année leur mémoire. Je donnerai tout ce que j'ai pour cette cause. Pour que mes enfants puissent me célébrer longtemps.

Bonne fête des pères, papa.
Pas parce que tu étais le meilleur, ni parfait, ni exceptionnel.
Parce que tu étais le mien.


3 commentaires:

temps a dit...

Parce que tu étais le mien
Quelques mots, et tout est dit.
Cordialement

Francofun a dit...

Câlins, mon amie...
Et félicitations pour cette grande marche... pour la grande cause!

Loreli Berthiaume a dit...

Merci!!!