4 mars 2006

L'enfance..



J'ai écouté pas trop attentivement hier soir ''Les voleurs d'enfance''.
Je l'ai enregistré, je vais le réécouter, bien sûr... mais...
ça me trouble... énormément!
Ça m'a toujours troublé et encore plus depuis que j'ai des enfants.

Je ''peux'' comprendre la perte de contrôle, quand tu ne sais plus quoi faire de ton enfant qui n'écoute pas, ou fait des mauvais coups, ou envoie ballader la moindre autorité...
Par contre, je ne peux pas concevoir que certaines personnes laissent cette perte de contrôle envahir leur vie et par le fait même et plus intensément celle de leurs enfants.

Des enfants enfermés dans des pièces? Abusés sexuellement? Brûlés...
à 2 ans.. 4 ans.. 5 ans?
C'est impensable, de croire qu'un tel sévice peut ''corriger'' un comportement quand tel est le but, alors que les enfants n'y apprennent que la méchanceté et non la discipline.. ou de croire qu'un enfant ne se souviendra de rien alors que même son lit n'est pas un refuge sécuritaire contre un abuseur peu honnête...

Ça m'horrifie... JAMAIS je ne laisserais mon chum lever la main sur mes enfants, moi de même. J'ai beaucoup de difficulté à croire que personne ne se rend compte de ce qui se apsse, au moins dans la famille proche. Et après, on viendra me faire croire que c'est une famille fonctionnelle? No way, je gobe pas! Une famille fonctionnelle a les yeux ouverts sur la souffrance des leurs... Je sais que ça peut être subtil, mais... Je crois pas UNE seconde qu'on puisse ne pas voir tout cela... L'ignorer, sûrement.. agir comme si on ne savait pas, fort probablement...

La souffrance de ceux qu'on aime doit faire mal... mais, j'aime mes enfants plus que tout au monde et jamais je ne tairais leur souffrance en pensant aggraver le problème... Je veux TOUJOURS pouvoir les regarder, endormis, blottis dans leur lit, les yeux reposés, sachant qu'il ne leur arrivera rien..

Que dire de l'abuseur?.. Oui, je trouve ça bien qu'il ait des services, des thérapies en prison... On le laisse s'exprimer, on ne le brime pas en prétendant que ça fait partie de sa guérison.. et à l'envers du décor, on enferme les ados troublés et délinquants dès qu'ils s'opposent à l'autorité? Les laisser parler, se défouler, sacrer, s'opposer.. ne serait-ce pas une part de leur guérison, à eux, les victimes souvent refoulées? On ne cherche pas plus loin.. On met l'étiquette ''délinquant'' et on se donne le droit de choisir les mots qui vont sortir de leur bouche, plutôt que de les laisser exprimer leurs maux avec des mots moins 'politically correct'?

Je ne connais pas cette souffrance, ne connaissant personne de proche qui a vécu une telle enfance. Je ne considère pas la mienne comme heureuse, mon père était alcoolique et il y a eu des passes très difficiles. J'ai bien vieilli.. ma soeur non.. Dur de mettre un nom sur le coupable, je crois qu'il n'y en a pas, mais.. cette misère se décuple parfois rapidement, se multiplie à la vitesse des claques... Je crois que la douleur, quand on maltraite un enfant, est exponentiel à tous ces petits accros que ça laisse dans leur coeur (souvent bien plus que sur leur corps...)

Je ne COMPRENDRAI sûrement jamais, et j'accepterai encore moins... Par contre, je m'efforcerai de voir.. d'ouvrir les yeux... d'écouter, même le silence.. On ne sait jamais ce qui s'y cache....

4 commentaires:

Lily a dit...

J'ai vu le reportage moi aussi hier...j'étais tout simplement sans voix, horrifiée....comment faire ça à des enfants innocents, à plus forte raison son propre enfant!

Ça me répugne, que certains humains soient capable de pareils méchanceté.

Et ceux qui essaient d'aider? On leur met des bâtons dans les roues...comme ce couple (foyer d'acceuil) à qui on a enlever tous les enfants...ils étaient là depuis qu'ils étaient bébés....pauvres petits trésors!

Ces pauvres enfants...ça fait des adultes foutus par la suite...

tigrou a dit...

oui.. c'est tout leur avenir qui est en jeu... j'étais horrifiée aussi...

Nance a dit...

je l'ai enregistré hier, pas capable de regarder ça. Ça vient trop me chercher et ça m'enrage.

Isa a dit...

je ne l'ai pas vu et ce n'est pas pour tout de suite, j'en serais incapable...

je ne parlerai pas des abuseurs, tant qu'à moi, aucune peine n'est réellement juste, je n'ai absolument aucune pitié, ni pour la famille qui ferme les yeux, aussi coupable à mon avis...

ne Jamais fermer les yeux , surtout... je me suis battue il y a pas si longtemps pour les petits-enfants d'une collègue, je n'aurais jamais pu continuer ma vie comme avant si je n'avais rien fait.. regarder mes enfants dormir en sachant que deux autres du même âge vivent dans la peur et ont faim... je me suis rendue compte que le système est très lourd, mais qu'il faut insister et il finit par nous écouter...